Paris 2005 : 117ème session du CIO (Singapour)

« Retour à Voyages
Paris 2012 logo candidature

Paris 2005, le 06/07/2005, résultat pour l’attribution des Jeux Olympiques d’été de 2012 lors de la 117ème session du CIO à Singapour

Quitte ou double! A l’occasion de l’élection de la ville organisatrice des Jeux Olympiques pour 2012, je décide de me rendre à Paris afin d’assister en direct au résultat des votes sur le parvis de l’hôtel de ville. Arrivée vers 11h, la place est encerclée par des camions de retransmission télévisée de tous pays. Des spectateurs sont déjà installés devant les 2 écrans géants situés de part et d’autre de l’entrée de la mairie et qui diffusent en direct l’émission spéciale de France 2 sur la 117ème session du CIO. 3 pistes d’athlétisme en synthétique séparées par 2 bandes de gazon (également synthétique!) décorent le sol sur lequel les spectateurs peuvent s’assoir. Un groupe d’enfants fait le spectacle pendant quelques minutes. La tension monte lorsque le vote débute enfin vers 12h après avoir été légèrement retardé par des incidents mineurs d’organisation.
Au premier tour, Moscou est la ville éliminée (condoléances Irina!), au deuxième tour il s’agit de New York (soupir de soulagement pour Paris), au troisième tour c’est Madrid. Ouf, cris de joie, il ne reste plus que Londres et Paris en lice, tous les espoirs sont permis. Le quatrième tour départage les 2 dernières villes, qui de Paris ou Londres aura l’insigne honneur d’organiser ces Jeux? La question reste encore posée pendant plus d’une heure, verdict à 13h45.
Je rejoins des amis à quelques mètres de l’endroit où je suis, l’ambiance monte, l’excitation est à son comble. Nous avons une anglaise parmi nous. Les appareils photos crépitent, essayant de trouver LA photo qui fera la une si Paris l’emporte.
Et puis soudain le silence ou presque, quelques gouttes de pluie commence à tomber, puis le président ROGGE ouvre l’enveloppe qui contient le résultat du vote final. Catastrophe! A notre grande consternation et malgré 3 candidatures, ce n’est pas le nom de Paris qui sort de la bouche du président, mais celui de Londres. Une grande tristesse mêlée d’incompréhension s’abat sur nous. Une fois de plus nous avons été battus, le monde de l’olympisme aurait-il oublié ce qu’il devait à son rénovateur, le baron Pierre de Coubertin, en reniant Paris? Soyons néanmoins fair-play envers nos amis anglais, et félicitons-les pour leur performance. BRAVO et faites-nous de beaux Jeux, car quoiqu’il en soit, je serai à Londres pour y assister!

2005 Paris élection ville hôte jeux olympiques d'été 2012

Laisser un commentaire