Londres 2012 Jeux Olympiques d’été (Grande-Bretagne)

« Retour à Voyages

Londres 2012 logo

Londres 2012, Jeux Olympiques d’été, du 27/07 au 12/08/2012

Jour – 2 – 25 Juillet

Bien arrivée à Heathrow où le passage de la douane s’est effectué sans encombre. Je retrouve Claude à la sortie venu m’accueillir. Nous rejoignons notre appartement. Après avoir déposé mes bagages, nous repartons immédiatement vers le Londres Media Centre pour récupérer mon accréditation. Une Oyster card aux couleurs olympiques nous est offerte, ce qui me permettra de circuler sans doute jusqu’à la fin des jeux. Claude reviendra s’inscrire demain. Nous partons ensuite sur Stradford où nous faisons quelques échanges de pin’s près du village olympique. Plusieurs Cérémonies d’accueil des athlètes ont lieu, même si on ne voit rien, nous entendons parfaitement les hymnes nationaux. Nous mangeons sur place avant de reprendre le metro pour rentrer à l’appartement faire quelques provisions au Sainsbury’s, centre commercial tout proche.

2012 Londres Jeux Olympiques 25/07

Jour – 1 – 26 Juillet

Après une bonne nuit, départ vers le London Media Centre pour essayer de faire l’accréditation de Claude. Marc H. nous rejoint. Claude n’aura pas son accréditation, en tous cas pas aujourd’hui. Nous repartons en direction de Stradford, accompagnés par Marc H. Arrivés sur place, direction la petite boutique Samsung où nous récupérons quelques pin’s avant de poursuivre vers Stradford Inernational où sont les collectionneurs de pin’s. Nous y retrouvons Irina. Nous repartons vers le centre commercial de Westfield où nous mangeons un bout. Retour en centre ville, nous nous arrêtons à Trafalgar Square pour aller à la maison du Canada. Nous y sommes bien accueillis, mais ne pouvons rentrer, ce n’est pas encore ouvert au public. Nous continuons un peu plus loin vers la maison de Monaco, qui n’est pas plus ouverte au public. Nous repartons et allons jusqu’à Hyde Park où je découvre le centre d’échange de pin’s. Nous y retrouvons quelques collectionneurs. Nous y restons une petite heure avant de repartir à l’appartement nous changer. Nous avons une soirée d’inauguration au Club France ce soir. Nous nous rendons au Club France situé en bord de Tamise dans un ancien marché aux poissons. Il nous faut faire une queue de près d’une heure avant de pouvoir pénétrer dans le Club. C’est immense, une soirée spéciale est organisée en direct avec France 2. De nombreux athlètes, retraités ou encore en activité se succèdent au micro du présentateur, tels que Marie-Jo Perec, Laura Flessel, Richard Dacoury, Jackson Richardson. Nous récupérons quelques goodies. La soirée se termine et nous rentrons.

2012 Londres Jeux Olympiques 26/07

Jour 0 – Cérémonie d’Ouverture – 27 Juillet

Levée tôt, je me prépare à partir vers la maison russe pour laquelle j’ai obtenu une accréditation media. Marc arrive au moment de mon départ. Je prend le metro pour aller vers Kensigton Gardens, après avoir fait un grand tour, être passée devant l’ambassade russe, je finis par trouver Russia Park. Mon nom est bien sur la liste des medias et je rentre sans problème, l’accréditation n’est pas encore délivrée, le vigile de la Sécurité oublie de fouiller mon sac! Après un peu d’attente, la Cérémonie d’ouverture de Sochi Park commence. Un petit spectacle d’ouverture suivi de la présentation du président du Comité Olympique Russe, du ministre des sports et du président de Sochi 2014. Ensuite de nombreux anciens médaillés olympiques russes viennent se joindre à la délégation. Je rejoins Claude un peu plus tard sur Hyde Park avant de repartir avec lui accueillir Pascal qui nous attend à Victoria. nous rejoignons l’appartement en prenant Marc H. au passage. Nous allons en ville essayer de voir la Cérémonie sur un écran géant de la maison Suisse, mais trop de monde. Nous finissons par rentrer à l’appartement où nous regardons la fin de la Cérémonie sur le PC!

2012 Londres Jeux Olympiques 27/07

Jour 1 – 28 Juillet

Claude et Pascal partent en avant poste au Parc Olympique. Je les rejoindrai plus tard, je dois passer par le Club France pour voir Marc BOUCHER et éventuellement Florence Masnada. Après le Club France, je rejoins Claude et Pascal au Parc Olympique. Je prend le metro jusqu’à West Ham, de là il est possible de rejoindre le stade à pied. Je cherche le centre Coca-Cola d’échanges de pin’s, je l’aperçois. Un certain nombre de personnes fait la queue pour y rentrer. A l’intérieur ni Claude, ni Pascal, je fais un petit tour. En ressortant, j’aperçois les garçons installés à une table et y exposant leurs pin’s, je les y rejoins et m’installe à mon tour. Claude m’a réservé une table dans le trading center entre 14 et 16h. Je n’ai pas amené beaucoup de pin’s car je dois aller à la natation ce soir. A 19h, je quitte le pin’s trading afin de rejoindre l’Aquatic center tout proche. Aucun français ne court dans les demi-finales ou finales proposées. Je suis un peu trop loin pour réellement apprécier le spectacle. Je rentre à l’appartement où je retrouve les garçons.

2012 Londres Jeux Olympiques 28/07

Jour 2 – 29 Juillet

Passage par la maison de Monaco où nous sommes très chaleureusement reçus par Elisabeth Ritter-Moati, administratrice des lieux pendant toute la durée des Jeux. Le prince Albert expose sa collection de torches d’été, cette exposition est ouverte au public de 10h à 19h tous les jours, vous pourrez y découvrir la dernière torche de Londres 2012 et d’autres bien plus anciennes magnifiquement mises en valeur. La maison de Monaco est située au 18-22 Haymarket, tout proche de Trafalgar Square, metro Piccadilly Circus. Ensuite nous nous dirigeons vers la maison du Canada, toute proche. Egalement accueillis les bras ouverts, je bénéficie d’une accréditation media nous permettant de rentrer. Nous ressortons avec quelques pin’s supplémentaires dans nos poches. Ensuite, direction le parc olympique, non sans faire un petit arrêt au stand Samsung et y récupérer quelques pin’s. Après un léger repas, nous rentrons au parc rejoindre Pascal déjà installé. Claude prend son tour de table, tandis que j’en profite pour explorer le reste du parc que je n’ai pas eu le temps de faire jusqu’à présent. En fin de visite, la pluie commence à tomber, j’accélère pour me mettre à l’abri et réintégrer le trading pin’s où je m’installe à ma table. Un peu plus tard, la TV NBC Los Angeles arrive pour nous filmer suivie par Reuters. Il recommence à pleuvoir, j’attends l’accalmie avant de rentrer à l’appartement.

2012 Londres Jeux Olympiques 29/07

Jour 3 – 30 Juillet

Claude et moi sommes prêts, nous partons en éclaireurs, direction le parc olympique. Nous allons directement au centre d’échange réserver nos heures de tables d’échange, je prends la tranche de 16 à 18h tandis que Claude réserve celle de 14 à 16h puis celle de 18 à 20h. Les règles ont changé, tout d’abord nous signons une sorte de contrat avec Coca-Cola. La manager du site Coca nous indique qu’ils ont fait venir d’autres tables ce qui augmente la capacité d’accueil du site et que de 2 h par personne ils acceptent de passer à 4h non consécutives (2 x 2h). En attendant, nous nous installons dehors avec nos pin’s sur les tables mises à la disposition du public pour manger. Un peu plus tard, nous voyons arriver Pascal qui vient s’installer à sa table déjà réservée la veille. Beaucoup de passage sur notre stand et quelques bons échanges. Un peu après, nous voyons arriver Yannick Surzur, membre AFCOS et là pour quelques jours afin de profiter des Jeux. D’autres membres AFCOS devraient se joindre à nous, mais Marc H. s’est désisté car il avait rdv pour récupérer des places de tennis de table, Christophe AÏT-BRAHAM est à d’autres compétitions et Vincent Girardin a un peu de retard. A la fin de ses 2h de table, il cède sa place à Claude et vient me rejoindre dehors. Nous continuons à échanger avec les passants. Je vais chercher quelque chose à manger pour nous 2, ce sera cuisine indienne! Contrairement aux autres jeux, la cuisine proposée est très diversifiée et ne se cantonne pas au traditionnel Mc Do ! Ensuite je prends mon tour à la table d’échange précédemment réservée, je fais quelques bons échanges. Marc H. me rejoint, nous partons ensemble au tennis de table pour rejoindre Christophe Aït-Braham. Nous arrivons à l’heure et retrouvons Christophe qui nous attend patiemment. Nous rentrons ensemble dans le site, nous sommes très bien placés, au milieu du stade avec une vue parfaite sur les 4 tables devant nous. Marc H. nous présente le champion olympique de Pékin 2008 qui soutient ses partenaires. Marc H. féru de tennis de table et participant à de nombreuses rencontres internationales connait tous les joueurs en lice et nous les présentent avec leur qualités et leurs défauts. Il nous commente les matches au fur et à mesure, c’est très intéressant. Pour lui, nous assistons à une session très spectaculaire, il est vrai que le jeu est très varié. Le n°1 et le n°2 du tennis de table sont chinois et jouent devant nous, ils remportent tous deux leur match. Il reste encore des européens en lice, même si l’écrémage est intense. Ce sont les 8èmes de finale. A la mi-temps nous sortons de la salle et allons visiter l’exposition temporaire de tennis de table avec d’anciennes raquettes dont j’ignorai l’existence. Nous reprenons ensuite le cours de la session. A la fin nous partons tous ensemble vers l’appartement où Claude vient d’arriver. Pascal et Yannick nous rejoignent un peu plus tard. Nous mangeons ensemble avant de nous séparer vers 1h du matin.
2012 Londres Jeux Olympiques 30/07

Jour 4 – 31 Juillet

En fin de matinée, je pars en compagnie de mes 2 compères vers Earl’s Court, site du volleyball. Nous y arrivons suffisamment tôt pour avoir tranquillement le temps d’explorer le site après y être rentrés. La salle n’est pas neuve et a été réhabilitée pour les Jeux de Londres, mais nous y sommes bien placés pour observer les matches à suivre. En attendant que la session précédente se termine, nous nous déplacons autour de la salle. Des spectateurs sont installés par terre devant un écran géant, d’autres font la queue pour se faire prendre avec la torche olympique. Nous allons nous installer à nos places, le 1er match oppose l’Italie à l’Argentine, c’est l’Italie qui gagne. Le match suivant oppose les USA à l’Allemagne, mais je dois partir un peu plus tôt pour ne pas rater le rendez-vous programmé en tant que media avec la BT Tower, la tour de BT dont les dirigeants recoivent les medias pour diffuser leur information. En arrivant dans la tour, non ouverte au public, je recois un badge nominatif et je passe la Sécurité. Ensuite nous attendons au RDC devant un mur d’images. Nous montons ensuite au sommet de la tour, 35 étages plus haut avec un ascenseur très rapide. En arrivant nous découvrons un panorama à 360° qui surplombe la totalité de la ville de Londres. Au loin, bien que le temps soit un peu couvert et brumeux, nous apercevons le site du parc olympique, mais aussi la roue EDF London EYE, le stade Wembley, c’est Fantastique ! Au bout de quelques minutes, Sir Michael Rake, PDG de BT nous fait un petit discours suivi par Dame Kelly Holmes, ancienne championne olympique du 800 m et du 1500 m. Tout cela est suivi par un cocktail, excellent vin et apéritifs très fins ! La tour se met à tourner sur elle-même, je m’installe dans un fauteuil confortable et sans avoir besoin de bouger je découvre le panorama époustouflant de Londres, abreuvée et nourrie par des serveurs empressés!
2012 Londres Jeux Olympiques 31/07

Jour 5 – 1er Août

Je pars au Club France. En attendant Claude qui doit me rejoindre, je fais le tour des sponsors, rien de bien passionnant, je m’arrête au stand Omega où se tient, complètement isolée et délaissée, une jeune hôtesse et je commence à discuter avec elle de choses et d’autres, notamment sur mon histoire olympique. Puis Claude arrive pour me rejoindre, nous allons au stand de l’Equipe faire des photos montage, prendre quelques pin’s au passage, puis nous passons au stand EDF faire une photo avec la torche dont le logo est complètement lisse. Après avoir vu la qualification de Lucie Décosse pour la finale de judo sur un ippon bien marqué dans les 1ères secondes de sa manche, avoir rencontré Martine Dupuis, une des salariées du CNOSF que nous avions cotoyée à Vancouver, nous sortons du Club France. Nous nous restaurons avant de prendre le metro en direction de St John Wood pour aller assister à une session de tir à l’arc. Le site a été conçu sur un terrain de cricket, le Lord Cricket Ground. Les bâtiments sont superbes. Nous continuons notre chemin et allons prendre place dans les tribunes. Les archers se présentent par paire, il s’agit des qualifications individuelles, nous assistons aux 1/32 èmes et 1/16 èmes de finale, tant féminins que masculins. Dans cette session, nous avons la chance de voir 2 français. Thomas Faugeron et Gaël Prévost remportent chacun leur 1/32èmes de finale et se rencontrent en 1/16èmes. Nous sommes assurés que l’un des 2 sera en 1/8èmes, mais dommage qu’ils soient dans le même tableau. Le match est magnifique, Thomas fait 3 10 d’affilé, mais Gaël reste très concentré et remporte sa série. A la sortie du stade, la configuration permet de pouvoir retrouver les athlètes qui sont extrêmement disponibles. Nous pouvons faire des photos avec les français, les féliciter pour leur performance, avoir un autographe. Bérengère Shuh, archer au féminin, est également là pour féliciter ses compatriotes. Nous sortons de l’enceinte du parc, enchantés par cette après-midi. En partant, nous nous arrêtons à Hyde Park pour saluer Michel Benamou arrivé la veille au soir. Je repars plus tôt que Claude qui souhaite rester. Je vais faire un petit tour du côté du lac Serpentine, il n’y a pas beaucoup de monde à cette heure ci, il est 20h30. Hyde Park est le site du triathlon et de la nage en eau vive. Je rentre ensuite à l’appartement.

Jour 6 – 2 Août

Aujourd’hui, j’assiste à une conférence à Russia Park sur le thème du sport. Les installation de Sochi pour les installations de 2014 y sont exposées par le président du comité d’organisation de Sochi, Dmitri Tchernychenko. En partant en bus, j’aperçois Sochi Park, suivi par Africa village. Nous y retournerons plus tard. J’arrive sur le site du beach volley, mais je ne suis pas du bon côté, il me faut donc faire le tour de St James Park. J’arrive dans le stade avec une 1/2h de retard, juste pour voir la fin du match qui oppose Les néerlandaises aux allemandes. Nous avons 4 matches qui se succèdent, USA-Espagne avec victoire des USA, Russie-GB avec victoire des Russes et enfin Australie-Brésil avec victoire du Brésil. Belle ambiance, avec show à chaque arrêt de match, les spectateurs sont beaucoup plus dissipés qu’au tir à l’arc et n’arrêtent pas de bouger et d’aller chercher à manger ou à boire. La Bière coule à profusion, ce qui explique le nombre de toilettes itinérantes installées dans le parc!! Après le match, nous nous dirigeons vers le Club France, avant d’y rentrer nous mangeons un morceau dans un petit snack qui fait des burritos, nous sommes bien calés ! Ensuite, nous rejoignons Anna et Edouard Panossian, fraichement arrivés du jour et qui nous attendent au Club France, côté Tamise. Nous avons décidé de rentrer au Club France ce soir, nous avons un 1/2 tarif car nous détenons un billet de compétition, soit l’entrée du soir à partir de 21h à 20 € au lieu de 40 €, ce n’est pas négligeable, d’autant qu’aucune prestation n’est offerte avec l’entrée, c’est-à-dire pas de boisson ou autre. Anna et Edouard rentrent avec nous. Nous assistons à la fête des médailles pour Audrey Tcheumeo qui a remporté une médaille de bronze, pour Emilie Fer, médaille d’or en K1 (kayak monoplace) accompagnée de Tony Estanguet, et pour 2 cyclistes, Michaël d’Almeida et Kévin Sireau, médaille d’argent par équipe avec Grégory Baugé, absent car il lui reste encore la compétition individuelle et qu’il doit conserver toute sa concentration. Le présentateur fait venir Jean-Marc Barr, l’acteur et Jason Lamy-Chappuis champion olympique et champion du monde en combiné nordique. Un concert d’Akhénaton, un rappeur bien connu est prévu. Nous nous éloignons sur la terrasse car il y a trop de bruit avec la musique, et j’avoue que le rap ce n’est pas ma tasse de thé ! Nous y retrouvons Jackson Richardson, star du handball, qui accepte volontiers de faire une photo avec nous, le remake de la photo d’Atlanta 1996, 16 ans après! Je le lui rappelle… Brahim Asloum est là, et accepte également de faire une photo, j’en profite pour le féliciter pour sa médaille d’or acquise il y a 12 ans à Sydney, en boxe, mieux vaut tard que jamais!! Une autre photo en compagnie de Jeremy Stravius, médaillé d’or en natation dans le 4 x 100 m. Puis, il se fait tard, le metro s’arrête bientôt, nous décidons de rentrer. Il est 1h30 du matin.

Jour 7 – 3 Août

En début d’après-midi, nous partons tous ensemble pour accompagner Pascal à Hyde park. Nous y apercevons Michel à qui je remets les pin’s Coca du jour collectés alors qu’il n’était pas encore arrivé sur Londres. Jean-Paul, mon ami canadien est là, il m’apprend le décès de Lucile, sa femme, que j’ai vue pour la dernière fois à Vancouver. Finalement Claude décide de rester à Hyde Park, je pars donc toute seule pour visiter quelques maisons de pays qui me sont encore inconnues sur Londres. Je passe d’abord à Monaco. Je m’arrête chez Mc Do pour manger un petit peu avant de reprendre mon chemin. Je prend la direction de Casa Brazil, la maison du Brésil, importante à visiter puisque dans 4 ans c’est là que se tiendront les prochains Jeux d’été. Là encore, un lieu magnifique, avec une reconstitution des plages de Copacabana, le sable en moins! Je me dirige vers le centre des medias où je retire une accréditation, celle-ci n’est pas permanente et permet juste de se connecter à internet ou bien d’assister aux conférences de presse. En sortant de la salle des medias, je recois un coup de fil, c’est Régine qui m’appelle, elle est au Club France. Comme je ne suis pas loin, je lui propose de la rejoindre. J’arrive au Club France, où je retrouve Régine. Elle est légèrement habillée et en bord de Tamise il y a du vent frais, nous rentrons nous mettre à l’abri. Nous sommes contentes de nous retrouver, je lui communique les coordonnées de Marc B., qui est parti un peu plus tôt du Club, comme cela elle pourra le joindre demain. Nous bavardons un moment, puis nous sommes rejointes par Anna et Edouard qui reviennent de Stradford. Régine nous quitte un peu plus tard, elle commence à avoir froid et est un peu fatiguée. Je reste aux abords du Club France en compagnie d’Anna et Edouard, Teddy Riner a gagné sa finale et nous assistons en direct sur l’écran à la victoire de Florent Manaudou en 50 m nage libre. Bravo la France!! Nous apercevons Louis Nicollin, le président du Club de foot de Montpellier, Jean Gachassin, le président de la fédération de Tennis, Sandra Laouré, la skieuse accidentée lors d’un entrainement et qui est en fauteuil roulant désormais. 2 studios de TV sont au Club France, celui de France TV et celui de TF1 (ou Canal +), les avis divergent ! Nous bavardons avec un photographe officiel qui nous raconte ses déboires avec les vigiles de la Sécurité. Alors qu’il faisait des photos sur la scène, et qu’il en avait le droit, mais ne portait pas la bonne accréditation, il s’est fait sortir manu militari par un vigile, dans l’énervement un coup malencontreux est parti et le photographe s’est retrouvé au sol, plaqué par 10 vigiles. même s’il a reçu des excuses par la suite, il est un peu remonté contre l’organisation qui fait payer 40 € aux visiteurs pour une simple entrée le soir! Et je dois dire que je suis d’accord avec lui! Ensuite nous quittons le Club France pour rejoindre Claude et Pascal installés dans une pizzéria proche de notre appartement. Nous descendons à Victoria, mais n’ayant pas l’habitude de me promener de ce côté, je m’égare avec les Panossian et nous nous retrouvons à Chelsea Bridge, bien loin de notre destination initiale! Nous prenons le bus pour revenir… et les Panossian rentrent à leur hôtel car il est déjà tard. Je retrouve Claude et Pascal à l’appartement.

Jour 8 – 4 Août

Je pars au Club France, j’avais oublié que c’était le week end et une queue de 150 m s’étire le long du bâtiment. Ne voulant pas attendre pendant des heures avant de rentrer, j’appelle Marc B. qui est sur place. Il vient me chercher, il va essayer de me faire passer par l’entrée presse. Malheureusement, malgré notre insistance, nous ne réussissons pas à obtenir ne serait-ce qu’un pass pour la journée, et même pas la possibilité de rentrer dans l’espace accessible aux visiteurs. Je renonce! de toutes façons, il est temps que je parte pour rejoindre ma compétition d’escrime à Excel. Je pars par le bord de la Tamise pour profiter de la vue, et j’arrive à la tour de Londres, tout près du célèbre Tower bridge. Ensuite je remonte vers la station de métro de Tower Hill. La maison autrichienne est juste là, j’en profite pour y faire un petit tour, l’accueil est cordial, musique et bière, dégustation gratuite à l’intérieur de petits pains spéciaux avec confiture ou beurre. Je sors pour emprunter le DLR qui va m’amener jusqu’au site d’Excel où se tient l’escrime. Je rejoins ensuite Claude qui m’attend. Pascal n’est pas loin. Nous attendons que la salle nous soit ouverte et nous gagnons nos places. Malheureusement elles sont mal situées, non seulement du fait que nous sommes complètement décalés par rapport à la piste, mais aussi et surtout parce que 3 bouches de climatisation nous arrivent droit dessus. Je suis frigorifiée. Dès que nous pouvons, après avoir repéré des places libres, nous nous déplaçons vers le centre de la salle. La 1ère session est le match opposant les USA aux Russes en épée par équipe féminine, pour le gain de la médaille de bronze. Les assauts sont plaisants et les 2 équipes se tiennent au coude à coude jusqu’à la fin, les USA finissant par l’emporter. La 2ème session oppose les chinoises aux Coréennes pour le gain de la médaille d’or. Contrairement à l’habitude où ce sont plutôt les pays européens ou de l’est qui tiennent le haut du pavé, les nations asiatiques ont fait de gros progrès et devancé les pays historiques. Le match pour la médaille d’or est bien moins passionnant que le 1er, les assauts sont presque inexistants, il y a beaucoup d’attentisme, les points ne montent pas vite. Finalement, ce sont les chinoises qui remportent l’or. Nous quittons la salle, au lieu de repartir par le chemin que nous avons emprunté à l’aller, nous prenons une autre voie. Nous traversons un pont, avant de rejoindre une sorte de parc d’attraction avec des carcasses d’avions découpées. Nous prenons le DLR qui nous ramène au centre ville. Claude décide de rentrer directement, tandis que Pascal et moi allons au Club France où se trouvent les Panossian. La queue est importante, les Panossian ne sont pas dedans, je leur signale par SMS que nous sommes arrivés, ils nous rejoignent. Finalement, ils ne veulent pas rentrer à l’intérieur et Pascal, à la dernière minute, fait marche arrière. Je persiste et signe et je rentre, non sans avoir demandé auparavant si la fête des médailles avait commencé. Ce n’est pas le cas, je peux donc payer mon entrée. Je vais directement me placer près de l’estrade, en me frayant un chemin dans la foule fort nombreuse. Au bout d’un certain temps, on nous annonce l’arrivée des athlètes. Tout d’abord, c’est l’équipe de France de tennis, avec Jo-Wilfried TSONGA et Michaël LLODRA, qui a remporté la médaille d’argent en double, puis la paire Richard GASQUET et Julien BENNETEAU qui a remporté la médaille de bronze. Après les traditionnelles interviews, Jo-Wilfried lance un petit “Po, po, po po po po…” repris par les supporters. Puis c’est Delphine REAU-RACINET, médaille de bronze en tir de fosse olympique qui se présente. C’est ensuite au tour des nageurs de l’équipe de France au grand complet de se présenter. Les supporters sont déchainés à l’apparition de Camille Muffat et ses congénères. Le présentateur demande aux athlètes faisant partie de team EDF de rester sur l’estrade, Camille Muffat qui avait déjà retiré ses 3 médailles mises autour du cou et qui pèsent leur poids (environ 500 g chacune, soit 1,5 kg autour du cou!) fait la grimace en les remettant, on la sens fatiguée. Encore quelques minutes, la ministre des sports est là, puis c’est la délivrance, enfin pas tout à fait, car les athlètes sont conviés à signer des autographes pour leurs fans. Pressés de toutes part et devant l’enthousiasme débordant de certains, le stress et la fatigue aidant, les nageurs, Camille Muffat en tête, abandonnent et se retirent. La popularité n’est pas toujours facile à gérer! néanmoins, certains autres athlètes sont restés ayant pour spécialité l’aviron, discipline sans doute moins attrayante pour les supporters qui ont désertés. Patiente, j’obtiens des autographes personnalisés et des photos en prime en compagnie des athlètes. Après un dernier petit tour, je sors du Club France et je rentre à l’appartement, il est 2h du matin. Pascal n’est pas couché.

Jour 9 – 5 Août

Il pleut à verse. Je pars avec Claude pour tenter de récupérer son accréditation media dont nous n’avons pas de nouvelles. Arrivés à Westminster, nous nous apercevons que la course du marathon féminin passe par là. Les coureuses du marathon, parti depuis 50 mn, passent devant nous. Une sorte de bétaillère les précède, elle contient les photographes, assis en espalier, surprenant! Motos et caméra sur camion les devancent également. Nous poursuivons notre chemin jusqu’au LMC dont l’entrée a été déplacée consécutivement à la course. Claude a bien été enregistré, il peut donc récupérer son accréditation et son Oyster card gratuite créditée de 90 €. Nous prenons le temps de faire un petit tour, on nous offre différents goodies. Une conférence de presse est prévue avec Michael Phelps, malheureusement, nous n’avons pas de temps, et nous devons partir. Je quitte Claude pour aller à la British Library retrouver Marc B. . Marc B. est bien là avec Bob Farley qui tient la boutique de la SOC (Society of Olympic Collectors) l’équivalent de l’AFCOS (Association française des Collectionneurs Olympiques). Je profite de cette étape pour m’assoir et écrire mes cartes postales, et les envoyer en nombre limité, le prix du timbre est cher pour la France! Tout le monde n’y aura pas droit! Un petit sandwiche à suivre avant de reprendre le métro vers Kensington Gardens afin de visiter l’Africa village. Les pays d’Afrique se sont réunis en un seul endroit pour mutualiser leur frais et présenter les aspects touristiques attrayants aux visiteurs venus du monde entier à l’occasion des Jeux Olympiques. Les pays d’Afrique du Nord, Algérie, Maroc, Tunisie, Egypte sont représentés, mais aussi ceux d’Afrique de l’Ouest, Cameroun, Nigeria, Congo… Au stand du Nigéria, on m’offre un tee-shirt, avec le logo du CNO Nigérian. Ensuite, je poursuis ma route vers Sochi House, mais trop de monde aujourd’hui, je ferai ma visite une autre fois. Je me promène dans les jardins en remontant vers Russia House, de petits écureuils pas du tout effarouchés s’amusent dans l’herbe rase. L’un d’entre eux s’approche très près de moi, je me retiens de le caresser, on dirait qu’il quémande à manger ! C’est amusant de voir ces petites bêtes. Un peu plus tard, j’arrive à Russia House où je reste un moment. Je mange avec les Panossian et Claude dans un restaurant libanais, excellent! Nous reprenons le métro pour Victoria, lorsque nous y montons, j’aperçois un groupe de suédois déjà assis. Pendant le trajet, la suédoise installée en face de moi se lève et me demande si je parle anglais, question à laquelle je répond positivement, puis elle me présente son Iphone avec une photo, stupeur, c’est celle que j’ai mise sur facebook pour me représenter! Elle m’explique que nous suivons les mêmes biathlètes, Simon et Martin Fourcade et qu’elle était à Rupholding pour les derniers championnats du monde de biathlon où Martin a été sacré champion du monde de la discipline. De plus, elle connait Mandelieu pour finir! Je lui laisse ma carte et lui dit que lorsqu’elle a l’occasion de venir sur Mandelieu, elle me contacte. Le monde est petit!! Pascal n’est pas encore rentré. Il arrive un peu plus tard. Nous nous couchons, lever tôt demain matin!

Jour 10 – 6 Août

La journée va être longue. C’est notre dernière journée au parc olympique car nous n’avons pas obtenu d’autres billets d’entrée nous permettant d’y accéder par la suite. Nous partons en direction de Stradford. Nous poursuivons vers le village olympique où nous retrouvons Irina. Je récupére les mascottes réservées pour Edouard ainsi que les pins achetés au village olympique auquel je ne peux me rendre, mais où Irina peut aller. Nous la quittons pour rejoindre le Parc Olympique et réserver nos tables auprès de Coca-Cola. Nous aurons droit à 2 séances de 2h chaque, nous prenons la tranche horaire de 12-14h, puis celle de 16-18h. En attendant, car ce n’est pas encore notre heure, je vais explorer le super megastore olympique pour trouver éventuellement les derniers objets dont j’ai besoin pour satisfaire des commandes. Je reviens tout juste à temps pour m’installer à ma table. Après la séance d’échange j’essaye de me trouver à manger. Je fais la queue au fastfood indien où je m’étais déjà servie. Malheureusement le plat que j’ai choisi et déjà payé n’est pas disponible pour le moment, on me demande de patienter 10 mn. Je m’éloigne un peu pour voir les alentours, et je reviens, toujours pas de plat, je patiente 20 mn, et lorsque je me renseigne, on me dit qu’il faut patienter encore 20 mn. Je décide de me faire rembourser pour aller manger ailleurs car je commence à avoir faim. Je trouve une salade composée bien garnie qui fait mon affaire. Il est ensuite temps de gagner ma table pour l’occupation de ma seconde paire d’heures. Les échanges se passent bien, nous disons au revoir aux managers Coca-Cola avec lesquels nous avons sympathisé, photos, etc.. Frankie, le supermanager, nous dit que s’il peut, il essaiera d’obtenir pour nous un pass pour revenir, sans pour autant nous promettre quoique ce soit. Nous partons vers la salle de basketball pour voir les 2 matches pour lesquels nous avons des billets. Claude et moi rentrons dans la salle, une 1/2h avant le début du 1er match, ce n’est pas plein, nous sommes situés assez haut dans les gradins, malgré la catégorie de place qui nous semblait bonne! Un belge vient s’installer à côté de Claude, à chaque mi-temps, il ira s’approvisionner en bière ! Le 1er match concerne le Brésil contre l’Espagne. Le match n’est pas passionnant, les espagnols sont déjà qualifiés pour les 1/8 de finale, afin de ne pas avoir à rencontrer l’équipe des USA fort crainte, ils se laissent battre sans conviction par les Brésiliens. Le match qui suit est beaucoup plus intéressant et remplit le stade, il s’agit de USA-Argentine. Le rythme est bien plus soutenu et les USA s’en donnent à coeur joie, faisant le show. Dans la 1ère moitié du match, très adroits, les Argentins font jeu égal avec les USA, mais dans la 2ème partie, il perdent de leur adresse et se laisse très largement dominer, perdant la rencontre par un score assez sévère. A la sortie, afin de me réchauffer, je marche vite et je ne attends pas Claude. Il est 1h du matin lorsque nous arrivons à l’appartement, coucher à 3h!

Jour 11 – 7 Août

Je pars en compagnie de Claude faire du change à Trafalgar Square. Sur le chemin, je lui propose que nous nous arrêtions dans un Apple Store situé à Covent Gardens, un quartier londonien, celui des théâtres, tout à fait charmant. Nous récupérons avec bonheur des pin’s Apple qui nous servirons de monnaie d’échange plus tard. Nous faisons le tour du quartier avec un marché couvert, et nous tombons, tout à fait par hasard sur la NBA House (National Basketball Association). Nous décidons d’y rentrer. Notre accréditation media nous fait rencontrer le manager qui parle en français ainsi qu’une de ses collaboratrices, nous obtenons quelques pin’s, ainsi qu’une accréditation media. Nous faisons quelques photos en nous promettant de revenir. Nous repartons pour descendre à Piccadilly Circus afin de rejoindre Trafalgar Square. Au passage, nous nous arrêtons à la maison de Monaco, nous y récupérons quelques pin’s dont celui qui nous manque, Elisabeth est absente. Nous poursuivons jusqu’à la maison du Canada, nous nous faisons introduire à l’espace media, et y retrouvons Cherry. Nous repartons faire notre change monétaire, avant de rentrer, enfin, à l’appartement! Nous mangeons, il est déjà 4h de l’après-midi. Claude repart vers Hyde Park tandis que je pars avec Pascal, enfin prêt (!), pour Hyde Park, où je retrouve Claude, les Panossian, Michel et le dernier arrivé, Jean-François, connaissance de Pékin, en compagnie de sa femme et sa fille. Nous bavardons un peu, la journalise d’Inside The Games, un site web relatif aux JO est là, et échange et même, donne des pin’s faisant partie d’un puzzle de 6 pièces, je récupére Pyongchang (ville hôte des Jeux d’hiver après ceux de Sochi), et Rio (ville hôte des Jeux d’été en 2016). Elle m’indique que la maison de la Corée n’est pas très loin. Je décide d’y entrainer les Panossian. Malheureusement, lorsque j’y arrive, ils sont en train de fermer, il est 5h et ne réouvrent que demain matin. Je reviendrais donc plus tard. Nous rejoignons le centre d’échange Coca-Cola avant de rentrer peu après à l’appartement. Après un repas rapide, le coucher est tôt, minuit et demi, contrairement à d’habitude!

Jour 12 – 8 Août

départ avec Claude vers le Club France. Nous descendons à Tower Hill! Je fais découvrir la maison autrichienne à Claude, nous nous faisons faire un tour du propriétaire par une volontaire, en utilisant notre carte media! Nous rentrons au Novotel, à l’accueil de l’hôtel nous apercevons Florence Masnada appuyée sur le comptoir. Nous nous dirigeons vers elle afin de solliciter une entrée Club France pour un des jours suivants. Nous partons ensuite vers le Club France où une queue est déjà bien installée, comme nous n’avons pas de billets, il nous faut nous délester de 5 €. Nous rentrons dans le Club France. En faisant un petit tour, je tombe par hasard sur Marc B. qui est du côté de l’Equipe. Il me fait monter à l’espace presse et me donne les programmes de Cérémonie d’ouverture que je lui avais demandés. Claude est resté en bas, il nous rejoint. Avant de quitter l’espace media, nous faisons quelques photos dans l’espace conférence de presse. Nous redescendons ensuite au rez de chaussée, nous nous attardons du côté de France TV, Daniel Bilalian passe, Claude l’alpague à propos des pin’s France TV. le match de Handball France-Espagne est déjà commencé, c’est la fin de la 1ère mi-temps. Nous décidons de rester pour voir la fin du match, il est remporté in extremis par les français qui marquent un but dans l’ultime seconde de la partie, juste avant le coup de sifflet final. Explosion de joie dans le Club France! les français passent en 1/2 de finale. Le match de basket France-Espagne suit juste derrière. Finalement, nous restons aussi pour le voir. Le consulat de France à Londres a un stand et diffuse des informations. Ils ont reçu l’ordre de mettre à disposition du public tous les documents qui leur reste, ça ne sera pas ramené en France. Nous nous servons largement, c’est donc lourdement chargés que nous partirons du Club France. Nous suivons avec attention le match qui se passe assez bien pour les français jusqu’à la moitié du 3ème 1/4 temps. Ensuite, bien que les espagnols ne marquent pas, ils ne sont pas en mesure d’exploiter leurs contres et au final c’est l’Espagne qui prend l’avantage et gagne le match. Il n’y aura pas de 2ème équipe collective qualifiée pour une 1/2 finale ce soir. Nous rentrons à l’appartement, et nous repartons aussitôt vers Hyde Park au centre d’échange de pin’s. Il n’y a pas grand monde, mais nous faisons néanmoins quelques échanges.

Jour 13 – 9 Août

Claude part en direction du Novotel pour voir les personnes de France TV et éventuellement récupérer des pin’s, tandis que je vais au LMC voir s’il y a quelque chose d’intéressant. Ensuite je vais à Casa Brazil, il est 9h30 et ça n’ouvre pas avant 11H, je vais donc me promener dans le quartier. J’avais repéré que le musée olympique avait une exposition non loin, et je souhaite la découvrir. Ca ouvre à 10h, en attendant, je fais un petit tour et je m’aperçois que je suis dans le quartier de Covent Garden. Je vais faire une incursion à la boutique Apple pour récupérer un pin’s, puis je me dirige vers le musée. Je fais partie des 1ers arrivants. L’entrée est gratuite, la visite se fait par paquets de visiteurs, car ce sont différents tableaux avec des passages qui ne permettent pas d’accueillir beaucoup de monde à la fois. La reconstitution est sympathique. Comme le musée de Lausanne est actuellement fermé pour cause de rénovation, des objets habituellement exposés là-bas ont été transposés à Londres, le temps des Jeux, notamment le bureau sur lequel travaillait Pierre de Coubertin. Les photos sont interdites et je me fais rappeler plusieurs fois à l’ordre! discrètement, j’arrive toutefois à prendre quelques clichés. La fin de la visite présente les torches d’été de 1936, date de la 1ère torche, à 2012, date de la dernière. Toutes les médailles de vainqueurs sont également exposées, de 1896 à 2012. En sortant, il y a une boutique olympique dans laquelle je rentre, au cas où je trouverai quelque chose dont j’ai besoin. Bingo! la mini torche olympique est encore proposée à la vente, j’en achète donc. Je repars ensuite vers la Casa Brazil qui est maintenant ouverte. Je fais un petit tour plus complet que la 1ère fois, Claude m’y rejoins. Nous y faisons quelques échanges avant de repartir. Nous nous séparons, Claude veut rentrer à la maison, tandis que je poursuis jusqu’au Club France. Evidemment, il y a la queue, comme d’habitude. J’appelle Marc B., non sans avoir vérifié si Jean-François et sa famille ne sont pas encore en file d’attente. Marc arrive, mais il a oublié de prendre son billet du jour. Il doit donc remonter les 2 étages afin de le récupérer et pouvoir me le remettre. Il y a le temps, j’ai au moins 1h d’attente! Après qu’il m’ait ramené son billet, je peux rentrer sans payer. Je le lui rend ensuite. Je rencontre Jean-François et sa famille sur le stand de la française des Jeux. Je reste un peu au Club France, je récupére encore quelques bouquins, cartes postales, avant de rejoindre Stradford pour un repas avec Vincent, Claude et Pascal. En attendant le repas, Claude est installé à l’entrée des medias, Irina s’y trouve aussi. Je suis interviewée par une TV indienne par rapport à la collection de pin’s. Puis Vincent arrive, nous discutons un moment sur place, avant de retrouver Pascal installé avec ses pin’s dans les allées du centre commercial de Westfield. Nous partons diner au 2ème étage du centre, chacun pouvant avoir le choix de sa cuisine préférée. Pendant le repas, alors que nous discutons de choses et d’autres, une clameur nous rappelle que le 200 m avec Usain Bolt et Lemaitre va se dérouler. Nous quittons notre table pour nous planter devant l’écran de TV situé un peu plus loin et assister au sacre du roi jamaïcain Usain, et de ses 2 dauphins, tandis que notre français, pénalisé par un mauvais couloir, termine à la 6ème place. Nous nous séparons, Vincent regagne ses pénates, Pascal traine un peu dans le coin, Claude et moi rentrons à l’appartement.

Jour 14 – 10 Août

J’ai rdv au MPC (media press center) entre 12h30 et 13h30 avec Pablo, un collectionneur de pin’s football olympiques avec lequel je suis en contact depuis plusieurs années, je lui ai demandé de me procurer un pass invité pour visiter le MPC. C’est donc le grand jour. J’appelle Pablo qui doit venir me chercher et m’accompagner pour récupérer mon pass. Nous nous retrouvons, mais comme il est très occupé, il n’a que quelques minutes à m’accorder. Nous passons la Sécurité, puis il me faire faire une rapide visite des lieux. Il reprend son activité, tandis que j’explore les lieux. Tout d’abord, j’ai une mission, celle de trouver les résultats officiels imprimés journellement pour Marc B.. Je me mets donc en quête de l’information. Après avoir été trimbalée de services en services, je fini par trouver moi-même l’info, les indications de Marc n’étaient pas très claires. En fait, il s’agit uniquement d’une diffusion en ligne, j’ai donc récupéré les identifiants et mot de passe. Au cours de mon exploration, je tombe sur le site du CIO, je demande à parler à une des responsables qui m’avait obtenu mon accréditation media à Moscou, en 2001, lors de la session du CIO, je me rappelle à elle. Je vais ensuite visiter le reste du bâtiment, je m’alourdi au fur et à mesure de divers livres glanés sur les stands à droite et à gauche. Entre l’IBC (International Broadcasting : réservé aux TV et radios) et le MPC (réservé à la presse écrite), il y a une partie commune où on retrouve beaucoup de la vie classique : poste, supérette, bars, salons de massage, banque, pharmacie, etc… je visite tout ça, je vais même déjeuner dans le restaurant des medias où je choisi une cuisine mexicaine. Ensuite, je sors par la porte donnant directement sur le stade olympique, en laissant mon sac à l’AFP pour ne pas être encombrée. Je rejoins le centre d’échange de pin’s, j’y achète les pin’s commandés par Michel, je réserve une table d’échange pour 6 à 8. En sortant, je tombe nez à nez sur Jean-Pierre Caravan, sorti de son village olympique et en ballade dans le parc. Je ne l’ai pas encore vu depuis le début des Jeux, ça tombe bien ! Nous discutons un moment avant de nous séparer. Je repars vers le MPC. Catastrophe, au moment de passer la Sécurité, on m’empêche de rentrer car je ne suis pas accompagnée par la personne qui a demandé la délivrance de mon pass. J’appelle donc Pablo, malheureusement, ce n’est pas la bonne heure, il est très occupé et voudrait que je me rende du côté où il m’a récupéré le matin même. J’essaie de parlementer avec la Sécurité, je leur propose de m’accompagner, mais ils ne veulent rien entendre. J’essaie donc de rejoindre l’entrée principale, mais ce n’est pas possible, tout est barricadé. Je rappelle donc Pablo pour lui expliquer mon problème, il me demande de patienter un peu, et me rappelle un peu plus tard. Nous arrivons à nous retrouver et je peux enfin rentrer à nouveau dans le MPC récupérer mon sac! Je quitte Pablo, et je monte au 3ème étage rendre une petite visite à Vincent qui a commencé son service à 17h. Nous discutons un moment, Karen, une journaliste américaine de “Around the rings” passe par là, elle s’arrête 2 mn. Nous nous étions rencontrées à Chicago l’an dernier. Nous échangeons un pin’s! Je quitte Vincent, et descend au rdc, je m’installe sur un PC pour lire les dernières nouvelles. Comme j’ai très soif, je pars en quête d’un rafraichissement, que je trouve sans peine. Un concert est organisé, il fait beau et encore chaud. L’ambiance est sympathique, je m’y sens bien! Je rentre à nouveau à l’intérieur du bâtiment et j’ouvre mon PC pour travailler dessus, la TV est juste en face de moi, je peux y suivre les dernières compétitions. Vincent qui passe par là après s’être ravitaillé, s’étonne de me voir encore là. Un peu plus tard, je me décide enfin à quitter le MPC, j’ai bien profité de ma journée, je croise une délégation espagnole, avec des gens de la Sécurité en amont, peut-être le prince qui vient en visiteur, mais je ne suis pas sûre de le reconnaitre ! Je sors définitivement du MPC par le parc olympique, je regagne le métro, Claude m’attend au Novotel pour que nous rentrions ensemble. Les matches de handbal (la France a gagné sa 1/2 finale) et de basketball (les USA ont dominé les Argentins et gagné le droit de disputer la finale) sont terminés.

Jour 15 – 11 Août

Petit passage par le LMC, où nous récupérons encore quelques goodies, puis nous continuons sur la maison de Monaco. Nous y retrouvons Elisabeth, la maitresse des lieux qui nous offre quelques pin’s et un lanyard. Nous reprenons le métro et nous arrivons à Covent Garden, toujours très animé. Après un passage chez Apple pour y récupérer quelques pin’s et faire quelques photos, nous réservons une table pour ce soir à la brasserie Blanc, située sur la terrasse. Nous allons ensuite à NBA House, nous y récupérons d’autres pin’s et un tee-shirt enfant. Je monte à l’étage, j’y fais quelques photos. Avant de repartir, nous regardons le volontaire chargé de l’accueil se faire croquer par un dessinateur de passage. Nous sommes admiratifs devant la précision du coup de crayon! Nous repartons. Nous rentrons à l’appartement pour déjeuner. Pascal est installé à la table. Nous quittons l’appartement en direction de Hyde Park. Je m’installe à une table ainsi que Claude pour faire quelques échanges de pin’s. Au bout d’une heure, je quitte le centre d’échange de pin’s et Claude pour aller à la maison de la Corée. Malheureusement, il est déjà 17h30 et elle est fermée. Je vais donc jusqu’à Sochi House pour visiter. Après un peu d’attente, je pénètre dans le lieu entièrement dédié à la promotion des Jeux Olympiques d’hiver à Sochi. Quelques jeux sont proposés, notamment la possibilité de faire une descente fictive en bobsleigh. Ca ne me semble pas impressionnant. Pour finir, nous passons dans un espace dédié aux sponsors de Sochi, et j’ai la possibilité de récupérer quelques pin’s après m’être inscrite sur leur page facebook! Je sors de Sochi park et je vais à la recherche de la maison USA qui doit se trouver non loin de là. Après avoir arpenté quelques centaines de mètres dans le quartier où l’on m’a dit que se trouve le CNO américain, je ne trouve rien et décide de reprendre le bus en direction de Hyde Park. Chemin faisant, je rencontre Jean-François qui vient nous retrouver. Pascal est arrivé, et Claude est toujours là. Un peu plus tard, Claude et moi allons à l’appartement déposer nos affaires avant de reprendre le métro et de rejoindre les autres à Covent Garden. Venant de chemins différents, nous nous retrouvons tous en même temps dans l’ascenseur qui mène à la sortie de la station de Covent Garden. Inutile de se chercher!! Nous faisons un petit tour dans le quartier pour le faire découvrir à nos compagnons de soirée qui ne le connaissent pas. Puis nous prenons le chemin du restaurant réservé préalablement. Le service est long, il y a beaucoup de monde, mais le repas est excellent et le cadre magnifique. En sortant, nous constatons que l’animation s’est quelque peu tassée, hormis des regroupements de personnes devant les pubs, le quartier reprend peu à peu son calme pour la nuit. Nous nous séparons, Jean-François et sa famille reprennent l’eurostar demain. Nous rentrons directement à l’appartement.

Jour 16 – Cérémonie de Clôture – 12 Aoùt

Dernier jour des Jeux! Je pars avec Claude, Pascal n’est pas encore levé. Nous allons jusqu’à Tower Hill où nous descendons pour le Novotel. Pas de contact particulier, Claude ne retrouve pas son petit voiturier sensé lui ramener des pin’s France TV. Tandis qu’il veut rester encore un peu, je pars voir le passage du marathon masculin non loin de là, et j’y fais quelques photos. La station de métro Tower Hill étant surbookée du fait du passage du marathon, nous décidons de partir à pied pour rejoindre une autre station. Ce ne sera pas “Monument” qui n’est pas accessible non plus. Nous déambulons dans les rues quasi désertes de Londres à cette heure, nous découvrons d’autres quartiers inconnus et tranquillement arrivons à une station de métro qui nous amène à Hyde park. Un petit passage par la maison de la Corée, malheureusement, celle-ci est déjà en plein démontage, et nous allons donc directement au trading center faire des échanges de pin’s. Avant tout, je récupére ou plutôt j’achète des programmes de Cérémonie de Clôture mis en vente avant que celle-ci ne démarre! J’achète également le pin’s du jour pour Michel, par contre pas de pin’s closing ceremony, mis en vente auparavant, il est déjà sold out, et mes informations le mettait en vente seulement le 12 août, Coca-Cola change régulièrement ses règles! Irina vient nous rejoindre, puis nous quittons Hyde Park pour repartir au Club France, en espérant que la queue ne soit pas trop longue! Nos espoirs sont déçus, la queue est déjà importante, nous nous y mettons. Après 1h30, nous pouvons enfin pénétrer dans le Club France. L’édition du bracelet code-barré que l’on nous met au poignet tombe en panne. Décidément, ça sent vraiment la fin! A l’intérieur, beaucoup de monde déjà, tous les stands soldent leurs derniers goodies et nous en récupérons un certain nombre. L’ambiance monte lorsque les handballeurs qui ont gagné la médaille d’or viennent dans le studio RMC se faire interviewer. Difficile d’approcher, tout ce monde est hystérique, il faut jouer des coudes pour ne pas se laisser marcher sur les pieds. Un cameraman de TF1 est là, Claude discute avec lui et arrive à le persuader de lui prêter le micro pour plagier une intervention journalistique. Evidemment, il faut que je le photographie, quel cabot ce Claude!! Pour faire patienter le public, après la diffusion en direct de la Cérémonie de Clôture, pas forcément suivie avec attention par le public présent, une série de concerts se succèdent. Enfin, on nous annonce la fête des médailles, d’abord avec Marlène Harnois, médaillée de bronze en taekwondo, puis Anne-Caroline Graffe, médaillée d’argent également en taekwondo. En attendant la suite, un concert est donné avant de voir arriver l’équipe féminine de basketball. L’ambiance est montée, puis c’est au tour des handballeurs d’arriver, et là c’est l’apothéose, tout le monde est survolté. Guillaume Joli, joueur de l’équipe, joue le rôle de présentateur et fait une interprétation très personnelle pour mettre en avant ses camarades. Bien qu’ayant réussi à m’approcher assez prêt de la scène, bousculée, j’ai du mal à faire mes photos, et il me faut jouer des coudes au milieu de tout ce public surexcité. Ensuite, les basketteuses nous chantent, en choeur avec les handballeurs, une chanson de Céline Dion, “Pour que tu m’aimes encore”! Entre une succession de “Po, po, po, po…”, de “si tu ne sautes pas, tu n’es pas français”, et autres refrains du même genre, la fête bat son plein jusqu’au bout de la nuit. Les handballeurs, pas fatigués, en redemandent et se laissent porter par la foule en délire. Il est plus de 3h du matin, le démontage du Club France a déjà commencé, mais le public ne se lasse pas et la fête continue. Claude et moi sortons, il n’y a plus de métro, je décide donc de commencer à pied, en attendant le passage d’un taxi en maraude. Claude maugrée derrière moi! Au bout d’un moment, nous interpellons un taxi qui nous ramène à bon port. Il est 4h 30 du matin ! Rendez-vous à Rio, en 2016 pour les prochains Jeux d’été!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.